BONGI

[ Marseille, Paca ] Pop-folk urbaine et blues zoulou

Quand Sibongile Mbambo est arrivée en France, sa première patrie – l’Afrique du Sud – vivait les dernières heures de l’apartheid. « Je me suis lancée à l’aventure », raconte-t-elle. « Par chance, Marseille ressemble à ma ville, au Cap. Il y a la mer, la montagne, le métissage de cultures différentes… Très vite, j’ai eu envie de rester ». A Marseille, la chanteuse a pu écouter sa compatriote Busi Mhlongo. « J’ai découvert cette femme qui m’a beaucoup inspirée. C’est grâce à elle que je me suis mise à composer ». Et c’est ainsi que Sibongile Mbambo est devenue Bongi : une artiste à la voix magnétique et au charisme éclatant. Mieux encore, Bongi est désormais un trio complété par deux membres très actifs, un guitariste et un percussionniste. Ensemble, ils parent le blues des perles multicolores qu’affectionnent les Sud-Africains, conçoivent une folk sans-frontières qui fait claquer sous le palais les consonnes explosives de la langue xhosa et inventent une soul music qui connecte enfin entre elles toutes les spiritualités.